Bienvenue sur le forum de Sumnium-Mundum, un projet de RP se déroulant sur Discord, dont le contexte est totalement évolutif !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le journal de ma mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Hepburn

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 18/09/2016
Age : 35
Localisation : Mondes de Arthur

MessageSujet: Le journal de ma mort   Dim 30 Oct - 13:35




Je suis mort.

Voila, déjà ça pose les bases, alors passez votre chemin si ça vous dérange, si la vérité vous fait mal et que ça vous fait de la peine de me savoir dans cet état.
Je suis mort. Et je le vis bien, paradoxalement.
Honnêtement, j’ai eu une vie de merde, je ne l’aurais même pas souhaité à… Personne, en fait, ce n’est pas comme si je pouvais citer quelqu’un, vu que je ne déteste personne. C’est ça être moi. On déteste personne parce que «  Détester c’est mal et en plus ça attire les ennuis ». Je n’ai pas envie d’avoir des ennuis. Du coup je ne déteste personne.
Je précise que ça va être relativement décousu. Après tout, je suis mort, le cerveau arraché, et personne n’a rien à me dire ! Qui viendra me faire la leçon de toute façon ? Personne. Et puis tiens, qu’il y en ait un qui ose, ça me fera bien rire. Ici, y a pas vraiment de distinction, on est tous dans la même merde, y a aucun raison que je me laisse marcher sur les pieds plus longtemps.

En vrai, pour les gens comme moi la mort est une sorte de délivrance. Oh, bien évidemment, je suis quand même dégouté d’être mort, j’ai que 42 ans, j’aurais pu encore vivre au moins une 20aine d’année, mais bon. Et puis j’ai rencontré des gens biens sur ma route. Je regrette de les laisser derrière moi. Je n’ai pas envie d’être la cause de leur malheur. Comme Alex. Il va longtemps attendre mes lettres. C’est égoïste de ma part de lui avoir demandé il y a environ 5-6 mois de ne pas m’oublier. Une belle connerie, parce que il va m’attendre… Je l’aime. Y a Aela aussi. Je l’aime bien cette petite, mais elle est affreusement triste. Elle me donne l’impression qu’elle se déteste, et qu’elle veut toujours faire le bien autour d’elle pour cacher sa laideur, comme si elle voulait absoudre ses pêchés. C’est une brave petite, et j’ai été atroce avec elle. En vrai…
Bon faudrait reprendre depuis le début.  Guten tag, je m’appelle Wilhelm Wolf et je suis dépressif chronique depuis la mort de mes parents, le soir de Noël. C’est cliché et tragique, mais ça n’arrive pas qu’aux autres. Donc. Comme toute bonne pathologie chronique , ça revient fréquemment, ou plutôt, ça ne part jamais vraiment, et c’est accompagné de pleins de charmants signes et symptômes que je ne peux pas contrôler, comme l’insomnie, l’asthénie, le désespoir, irritabilité… Même les antidépresseurs que je prends habituellement m’aident moyennement. Mais dans ses mondes à lui, c’est plus difficile d’en trouver. Alors je plonge de plus en plus. Et je suis certain que ce connard de faiseur de monde le savait ! Un monde sur deux est technologique, et donc dans un monde sur deux j’ai une chance de trouver des anxiolytiques. Mais là quand je vous parle ça fait exactement 3 mois que je suis sans traitement. Et ça va de plus en plus mal. En plus de ça... Toujours ce même connard de faiseur de monde… Il a choisit le parfait moment pour me faire venir dans sa bande d’invités ! Le jour où je décide de me suicider évidemment !  Je l’applaudirais presque vu l’ironie de ma mort.

Bref, j’en reviens à Aela. La pauvre je lui ai dit des choses atroces. Ca aussi je regrette, elle ne le méritait pas, surtout avec ce qu’elle a fait pour moi. Mais je ne voulais surtout pas qu’elle pousse ses questions, elle m’aurait fait tout dire, absolument tout. Enfin… Elle ne méritait aucune des horreurs que je lui ai dite.
Ensuite… Ah, le petit Shun ! Enfin, petit. Façon de parler. Je l’aime bien ce gamin. Il est sensé et réfléchit, et vraiment adorable. Parfois je me dis que… j’aurais eu un fils, j’aurais aimé qu’il soit un peu comme lui. Et qu’on ait une bonne relation comme celle que j’avais avec Shun. Fais chier.
Ensuite… Y a pas trente-six mille personnes qui ont vraiment compté.

Je pourrais parler de Bouchra, ma voisine de palier et meilleure amie à Strasbourg, et de ses 7 enfants qui m’appelaient tous «  tonton Wil ». De Lusha, mon chinchilla de compagnie, cette adorable poule de poil qu’Alex chouchoute a ma place. Mes parents sont mort quand j’avais 5 ans, je n’ai pas de famille proche, ni rien de spécial a part les gens que j’ai mentionné.
Ce n’est pas beaucoup. Mais bon ces gens là m’ont vraiment rendu heureux, que ça soit par leurs gestes, leurs mots ou leurs petites attentions. Et ce qui compte ce n’est pas le nombre de personnes qui m’ont entouré, mais la sincérité de leurs sentiments.
Alors merci a tous. Vous avez tous comptez pour moi d’une manière certaine et particulière.
Je vous aime.
Mais je ne reviendrais plus. Alors… A dans une autre vie, si tant est que ça existe. Je préfère croire que c’est le cas, parce que comme ça, on se dit au revoir. Je déteste les adieux.

Wilhelm Wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le journal de ma mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a acheté le journal Haiti-Progrès ?
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la communauté Sumnium Mundum :: Anciens invités :: † Wilhelm Wolf-
Sauter vers: