Bienvenue sur le forum de Sumnium-Mundum, un projet de RP se déroulant sur Discord, dont le contexte est totalement évolutif !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 That meh, bonjour à tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evy

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 02/08/2017

MessageSujet: Re: That meh, bonjour à tous   Jeu 3 Aoû - 6:30


Evy Tremblay

                               19 ans, née le 07 décembre




Particularités physiques

Evy est une fille banale, pas particulièrement belle, pas particulièrement moche, elle se case dans un juste milieu. Un peu comme tout le monde, au fond. Elle a des cheveux bruns assez longs et impossibles à coiffer, qu’elle s’entête à attacher en queue de cheval malgré les deux cornes de diable que forment ses mèches rebelles apparemment pas du tout soumises à la gravité. Elle a beau faire de son mieux pour avoir un physique « impeccable », elle des pellicules, des boutons, une petite cicatrice sur le font et des jambes rasées une fois par année. Il faut dire que malgré qu’elle aime être jolie, elle n’a pas le courage de s’occuper de son corps. Elle est d’ailleurs un peu enrobée, juste assez pour dire qu’elle n’a pas vraiment un poids santé. Ses yeux sont sa seule fierté physique puisqu’ils sont pairs, généralement dans des teintes de bruns, et changent de couleurs selon ce qu’elle porte, ce qui lui permet de les agencer avec tout. Elle aime aussi son nez, qu’elle a hérité de sa mère, et sa tâche de naissance en forme de cœur inversé situé juste sur son vrai cœur. Assez petite, ses amies proches la disent « mignonne », mais on sait tous que les amies disent n’importe quoi pour faire plaisir. Chez elle, d’ailleurs, tout est petit. Ses mains, ses doigts, ses bras, sa tête, ses épaules. Tout. Enfin, sauf ses longs orteils. Malgré ce physique banale, elle a une petite particularité physique qui lui permet de faire peur aux enfants ou de se la jouer. Elle peut plier la dernière articulation de ses doigts sans en bouger le reste, ou alors très peu, et dans un angle étrange, rentrés vers l’intérieur. Ça lui fait des doigts de sorcière qu’elle aime bien.


Psychologie


Comment dire ? Evy est… stressée. C’est à peu près le principal mot pour la décrire. Elle angoisse pour tout, le ventre constamment tordu et la boule dans la gorge. Elle déteste profondément cela et se bat au mieux contre l’anxiété, même si elle n’y arrive que très peu. Elle aimerait être une fille de manga, super confiante et jolie et aimable, mais elle ne réussit qu’à faire peur aux gens en étant beaucoup trop exubérante. Dans le fond, elle est une fille gentille, toujours de bonne humeur, prête à aider son prochain à n’importe quel prix, courageuse… Mais la vie étant ce qu’elle est, et même si elle n’a jamais vécu quoi que ce soit de marquant, elle a changé, jusqu’à en devenir quelqu’un de renfermé, solitaire, et assez dur à approcher. Pas qu’elle soit froide, loin de là ! Disons seulement qu’elle est… particulière ? Elle a le don de créer des malaises, de ne pas comprendre les blagues, de sortir des trucs bizarres, de changer de sujet sans prévenir… Elle a un peu de difficulté avec les interactions sociales. Pourtant, elle est pleine de bonne volonté et essaie de son mieux de rencontrer de nouvelles personnes (principalement sur Internet, hein, faut pas déconner non plus). Quand on la connaît, c’est une gamine plein de caractère qui défend ses opinions et qui adore débattre, toujours pleine de vie et d’entrain, un peu trop parfois, même. Elle adore lire, de tout, et parle de ses passions avec des étoiles dans les yeux. Écrivaine en herbe, elle a une imagination fertile qui lui permet de s’échapper du monde réel le temps de quelques lignes. Elle applique ses idéaux à ses personnages et on y retrouve la plupart de ses objectifs de vie. Seulement, prise dans le cycle de la vie, elle a du mal à appliquer ses fameux idéaux. Elle essaie d’être souriante, mais pleure dans sa chambre le soir pour évacuer le stress. Elle essaie d’être confiante, mais elle se roule en boule, tenant ses genoux, pour essayer de faire disparaître l’anxiété. Elle essaie d’être sociable, mais parler aux gens lui demande tellement d’énergie qu’elle en finit par être exténuée et déprimée. Elle se déteste, même si au fond elle aime ce qu’elle est. Elle a beau haïr son côté pleurnichard et incapable de dealer avec le stress, elle aime le fait qu’elle est fidèle à ses idées, à la vérité, qu’elle peut se vanter d’être une fille intelligente et gentille… Elle a beau ne pas être parfaite, elle chérie ses qualités et est beaucoup plus à l’aise de les faire sortir devant ses proches ou sur internet, où elle est déjà beaucoup plus confiante.


Passé


J’aimerais qu’il y ait beaucoup à dire sur son passé, mais Evy est une enfant normale. Enfin, il y a bien un évènement de sa vie dont on pourrait parler en grand termes de drama et de terrible, mais au fond, elle s’en est étonnamment bien remise. Enfin… Tout est relatif, mais vous verrez.
On commence avec une maman et un papa, et une cigogne, comme tout le monde s’en doute, et après arrive bébé Evy. Une bébé angélique, d’ailleurs, qui ne pleurait presque pas, selon sa mère. Les choses se compliquent un peu à l’entrée dans l’enfance, quand Evy apprend que bon, le Québec c’est bien, mais en fait, papa doit partir de l’autre côté de l’océan pour son job. Maman et Evy prennent donc l’avion avec le concerné et à l’âge de neuf ans, l’enfant quitte le nid et toutes ses connaissances pour se retrouver dans un tout nouvel environnement. Son frère était, à ce moment là, son seul vrai point d’ancrage. Une nouvelle vie commence alors, dans une culture, bien que semblable, finalement assez différente. Evy apprend à recommencer, et à voler l’argent de sa mère pour paraître cool auprès de ses amies bénéficiant toutes d’argent de poche. Il lui faudra quand même deux ans pour se rendre compte que le vol, c’est mal, et à partir de là, elle décide de remettre chaque cent volé à sa mère. Toujours dans le secret bien sûr. Sous la pression de son paternel, la petite et innocente Evy fait de son mieux pour obtenir les meilleures notes qui soit dans son école et a réussi à être prise dans plusieurs classes supplémentaires pour enfants… doués ? Elle a aussi participé à plusieurs concours de mathématique, sans jamais obtenir de place remarquable. Elle faisait partie des plus forts, sans pour autant être la meilleure dans quoi que ce soit.
C’est à peu près à ce moment-là, dans ses 14 ans, que le drama s’est enclenché. La situation entre ses parents était… instable ? Colérique, il arrivait parfois au père de petite Evy de crier sur Maman, et même si c’était rare, Maman ne pouvait plus le supporter. L’élément déclencheur a été une soirée arrosée où Maman se serait laissée embrasser par un certain collègue. Après, bien que rien n’ait été certifié, ça a suffit à papa pour être très en colère, au point de chasser maman de la maison. Ce soir-là, la question du divorce est apparue pour la première fois.
La vie étant ce qu’elle est, les emmerdes ont commencé à s’amonceler. Obligé de retourner au Québec, papa a laissé maman et les enfants seuls pendant quelques mois, pendant lesquels la question du divorce a été amenée plusieurs fois à table. Ensuite expédiés de l’autre côté de l’océan, encore une fois, Evy et petit frère ont du vivre seuls avec papa, qui ne vous laissez pas berner, était un très bon père, aimant, bien que strict. Finalement, tout est parti en couille quand maman est revenue au pays et qu’enfin, la séparation s’est officialisée. À ce moment, papa est sombré en dépression, menaçant plusieurs fois de se suicider. Pour petite Evy, c’était dur, surtout que son père rejetait souvent la faute du divorce sur elle. L’enfant de 14 ans a eu du mal à accepter que tout n’était pas de sa faute, s’en remettant à un psychologue et à plusieurs lignes d’écoute pour jeunes pour l’aider. Débrouillarde, on peut au moins lui donner qu’elle a su se tourner vers des gens de compétence pour la sortir du gouffre dans lequel elle sombrait.
Sa façon d’affronter les choses lui ont d’ailleurs permis de s’en remettre et de continuer à maintenir sa moyenne en cours. En apparence, on aurait pu dire que tout ça ne l’affectait pas tant que ça, même si c’était loin d’être vrai. Finalement, quand elle a atteint l’âge de 15 ans, tout a commencé à devenir normal. Elle a enfin commencé à vivre comme une enfant normale avec des parents divorcés et le drama s’est enfui loin de sa vie. Le plus étonnant, c’est qu’à ce moment-là, elle était encore parfaitement saine, comme enfant. C’est l’été de 16 ans, lors de l’obtention de son premier boulot, caissière dans une quelconque station-service, qu’elle a commencé à paniquer pour un rien. Ayant toujours été un peu stressée, juste de façon normale, elle ne s’en est pas tout de suite inquiété… Seulement le stress ne l’a pas lâché, l’empêchant jusqu’à sortir de chez elle pour voir ses proches. La simple idée de quitter la maison la terrorisait, incapable de supporter les efforts que lui demandait la vie sociale. Elle a pris un peu de temps avant de s’y accoutumer, et en comprenant qu’elle devait rester chez elle, elle a commencé à s’intéresser plus amplement à internet et aux jeux vidéos. En quelques années, elle est devenue une vraie geek, toujours avec d’aussi bonnes notes, mais une geek renfermée et angoissée.
Petite Evy est devenue grande, et à 19 ans, elle est actuellement au cégep, suivant le programme de science nature, dans le but d’atteindre un jour l’université et peut-être le programme de médecine pour travailler sur le cerveau.



Informations supplémentaires


• Quel est son rêve le plus fou ? Trouver la méthode ultime pour combattre l’anxiété

• Quel est son pire cauchemar ? Ne plus être capable d'écrire la moindre ligne

• En qui a-t-il le plus confiance ?  En son frère, Arthur, un gamin aussi geek qu’elle, si ce n’est plus.



De 4 ans son cadet, il a toujours été là pour elle, même s’ils ne s’entendent pas si bien et passent la plupart de leur temps à se taper mutuellement sur les nerfs. Gringalet aux cheveux blonds, Evy se moque souvent de lui pour avoir rejoint l’équipe de football malgré son physique, même si elle sait très bien qu’il ne le faisait que pour faire le pont avec un autre programme de l’école. Même s’ils ne se supportent pas, ils ont un très fort lien et se protègent l’un l’autre de leur mieux et se parlent franchement dès qu’il en vient aux vrais problèmes. Un exemple tout bête peut être cette nuit passée chez leurs grands-parents… Obligés de dormir dans la même chambre, ils se sont assis l’un à côté de l’autre et ont parlé des heures et des heures de leurs problèmes de famille, leurs situations avec leurs amis, leurs relations amoureuses… Malgré que la nuit se soit finie par une dispute à base de « Éteins ta lumière. » « Non. », elle leur a permis de se comprendre l’un l’autre et de se rapprocher, ce qui avait été dur, sachant que lui vit principalement chez leur père, tandis qu’Evy préfère sa mère.


      Avatar : Ara de John Wang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Faiseur de Mondes
Admin
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 23
Localisation : L'Abysse

MessageSujet: Re: That meh, bonjour à tous   Jeu 3 Aoû - 14:13

Coucou à toi ! Tout d'abord, bienvenue sur le forum ! Naturellement, avec une fiche aussi jolie que la tienne, je ne peux que valider! Chouette personnage, elle me fait ressentir tout pleins de choses, j'ai hate de te voir sur le jeu.

Je s'ajoute en ami sur Discord, n'hésite pas à passer me voir avant le 6 si tu veux que ton intro soit rapidement faite!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sumnium-mundum.forumrpg.org
 
That meh, bonjour à tous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour à tous :3
» bonjour a tous
» Bonjour à tous ! :)
» Bonjour à tous
» Bonjour à tous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la communauté Sumnium Mundum :: Les Invités du Faiseur de Mondes ::              Invités validés-
Sauter vers: